LA FERME

Micro ferme biologique

Maraîchage et agriculture biologique en harmonie avec le Vivant

Une agriculture biologique et paysanne engagée, éthique et durable

À la Ferme de Prétuilière, nous travaillons en symbiose avec les éléments. Pas à côté. Pas contre. Avec le Vivant.

Depuis 2017 à La Celle, dans le Var, nous cultivons selon les principes de l’agroécologie en puisant dans les concepts de l’agroforesterie maraichère, de la permaculture et du maraichage en sol vivant. Nous, c’est Judith, à la tête de la ferme, et Morgan son apprenti.

Nous pratiquons un maraîchage biologique engagé, pour une agriculture biologique durable et respectueuse de l’humain, des sols et de l’environnement. Pour faire de la Ferme de Prétuilière un lieu vivant, unique et en évolution, adapté aux changements climatiques et à nos expérimentations.

Respect de l’écosystème naturel

Chez nous, travail minimum du sol et pas de labour. Nous préférons la culture en planches permanentes, plus respectueuse de la nature des sols et source de recréation d’un écosystème équilibré.

Ici, pas de plastique : nous choisissons le paillage (mulch) pour protéger et nourrir la terre. Ce mélange de déjections de poules et de broyat de déchets verts crée un environnement favorable à la naissance d’une biomasse riche et habitée, elle-même propice au retour des insectes auxiliaires et des prédateurs naturels des ravageurs.

Zéro chimique : nous travaillons en harmonie avec le cycle lunaire et utilisons uniquement la phytothérapie pour soigner nos plantes, nos animaux et nos sols.

Agroforesterie maraîchère et biodynamique

Nous cultivons uniquement des variétés adaptées au sol et au climat, que nous associons en fonction de leurs affinités pour des parcelles plus productives et naturellement mieux protégées contre les maladies et les ravageurs.
Nos plants et semences sont faits maison ou achetés auprès de semenciers locaux.

Ici, nous cultivons le Vivant

 

Nous cherchons en permanence le bon équilibre entre tous les éléments. Nous travaillons pour atteindre une biodiversité fonctionnelle. C’est-à-dire une biodiversité naturelle, au service du maraîchage, qui favorise les interactions entre la faune et la flore. Vergers, poules, moutons, canards… tous ont un rôle à jouer.

 

C’est un cercle vertueux !

Les arbres du verger apportent ombre et nourriture aux gallinacées qui se délectent des fruits tombés à terre (zéro gaspi).
De leur côté, les poules picorent les insectes nuisibles et leurs déjections, riches en azote, nourrissent le sol du verger ! 

A bientôt !